La 2ème après Jupiter...

Publié le 24 Février 2009



J'suis pas c'qu'on peut dire quelqu'un de fleur bleue....
J'ai mes rêves dans la tête...., mes sentiments, mes coups de blues, mes interrogations...  je garde tout au fond de moi... surtout tout ce qui fait mal....


Pourquoi j'vous dis ça maintenant là ...tout de suite...??? ben j'en sais rien... P't'être parce que j'voudrais bien aller rue des étoiles..... la 2ème après Jupiter.... , me faire une toile et revenir sur terre, avec des fleurs...plein le coeur...

Allez on se ressaisit..on sourit et on s'empifre de beignets....!!

Rédigé par veronique

Publié dans #coups de blues

Repost 0
Commenter cet article

oceane71 01/03/2009 23:27

houlala !!! cette chanson me met le moral en vrac ! mais je l'adore et je l'écoute ! j' dois aimer me faire du mal ! oui oui c'est ça. mdr. bisous

veronique 03/03/2009 19:34


oui parfois on aime ça nous les filles...hihi mais c'est pas grave...ça passe ...hihi bisous


Vincenzo 27/02/2009 11:00

Rue des étoiles ce n'est pas le bout du monde.Un grégoire très sympath et une chute écolosous fond de romantisme.Le seul trus que je trouve grotesque est son costume de cosmonaute, il aurait pu aller chez Cardin s'ne faire dessiner un plus beau et moins Ubuesque !gros bisousvincenzo

veronique 27/02/2009 11:04


oui c'est bien vrai ça...... mdr
bisous Vince...et bonne journée!!!!


garelle 27/02/2009 06:59

Oui, mais si tu pars dans les étoiles, tu vas rater les épisodes du Dr House !!! Sacré dilemne non !!! Autant resté sur terre, profiter de tous nos petits bonheur, tout en ayant la tête dans les étoiles.

Alain-Julien BENITEZ 27/02/2009 04:41


Décembre

3)C'est trop simple , je vais vous donner un cours de litérature........
Stendhal - Wikipédia
Stendhal
Stendhal, de son vrai nom Henri Beyle, né le 23 janvier 1783 à Grenoble et mort le 23 mars 1842 à Paris, est un écrivain français de la première moitié du XIXe siècle.
Engagé dans l'armée en 1800, il occupera surtout des fonctions d'administration militaires comme durant la campagne de Russie en 1812. Amateur d'arts et passionné d'Italie où il effectuera de nombreux séjours, il écrira d'abord des essais esthétiques sous son vrai nom comme L'Histoire de la peinture (début 1817), mais c'est sous le pseudonyme de «  M. de Stendhal, officier de cavalerie » qu'il publie Rome, Naples, Florence en septembre 1817 [1]. Ce nom de plume est inspiré d'une ville d'Allemagne « Stendal », lieu de naissance de l'historien d'art et archéologue renommé à l'époque Johann Joachim Winckelmann, mais surtout proche de l'endroit où Stendhal vécut en 1807-1808 un moment de grande passion avec Wilhelmine de Grisheim. Ayant ajouté un H pour germaniser encore le nom, il souhaitait que l'on prononce "Standhal"[2].
Ses romans de formation Le Rouge et le Noir (1830), La Chartreuse de Parme (1839) et Lucien Leuwen (inachevé) ont fait de lui, aux côtés de Balzac, de Flaubert et de Zola, un des grands représentants du roman français au XIXème siècle. Dans ses romans caractérisés par un style économe et resserré, Stendhal cherche « La vérité, l'âpre vérité » dans le domaine psychologique, et campe essentiellement des jeunes gens aux aspirations romantiques de vitalité, de force du sentiment et de rêve de gloire.
Ah la !!!! Je participe à la culture de mes amis ! Bises ......MDR!!!!!!

Danielle 27/02/2009 00:28

Je pense que l'on aurait tous envie, de temps en temps, d'oublier la réalité... de relâcher le contrôle, de se laisser aller... à être fleur bleue, à être une autre... La vie a ses revers pas toujours faciles... Bisous